MONTAUBAN - MOISSAC, le campus terre et vie

L'exploitation de Moissac » L'exploitation

L'exploitation arboricole de Moissac

Cliquer sur l'image pour agrandir
L’exploitation agricole « Domaine du PESQUIE », dispose d’une SAU d’environ 22 ha, répartie principalement sur deux sites : le domaine du Pesquié (17,5 ha), situé à 5km au Nord Ouest de Moissac, soit à 5km du Lycée et du CFPPA, et la parcelle du Cacor (3.89 ha)  au bord du Tarn.

Elle propose 3 pôles de production : arboricole (pôle dominant), horticole (floriculture et maraîchage bio, pépinière) et grandes cultures :

•    Pommiers : 3,20ha
•    Vigne : 2,31 ha
•    Pruniers : 1,70 ha
•    Pêchers et Nectariniers : 1ha
•    Cerisiers : 0,34 ha
•    Abricotiers : 0,35 ha

•    Maraîchage bio : 1,20ha plein champs et 660m2 de tunnels
•    Floriculture : 720 m2 de serre
•    Pépinière pédagogique : 0,14 ha

•    Céréales : 3,89 ha



L’exploitation arboricole de Moissac
a une vocation pédagogique forte. Elle offre en effet aux élèves, apprentis et stagiaires adultes une diversité de supports qui leur permet de comprendre la complexité des productions arboricole et horticole. Elle constitue de plus un moyen de sensibiliser les jeunes à des métiers et à un secteur professionnel encore trop méconnu.

En plus des missions de formation, l’exploitation est au cœur d’innovations techniques pour des pratiques plus respectueuses de l’environnement et des hommes puisque l’ensemble du maraîchage est conduit en Agriculture Biologique certifiée, et que la démarche de conversion en AB est enclenchée sur certaines parcelles de raisin de table et de pommiers.
Elle s’inscrit à ce titre comme un lieu d’expérimentation et de démonstration privilégiée pour le grand public, les professionnels et le monde de l’éducation.

Favoriser la diversité cultivée, préserver la diversité sauvage :


L’agriculture est une activité en interaction directe avec l’environnement naturel. Elle bénéficie des espèces animales et végétales qui l’entourent, comme par exemple les vers de terre qui contribuent à la qualité des sols. Elle participe aussi de son évolution de part les différentes techniques de travail du sol, de conduite des cultures et de pratiques d’élevage.
Ces interactions complexes sont basées sur des équilibres fragiles qu’il convient de préserver par le biais de pratiques agricoles respectueuses des écosystèmes.
L’exploitation agricole du Pesquié est par ailleurs engagée dans l’action 16 du Programme Ecophyto2018.





Faites votre marché